détour.studio

par Thomas Parisot (il / lui)

Weeknotes #65

Weeknotes écrites à Saint-Bernard-du-Touvet, publiées le 28/03/2021. S'abonner via RSS.

J’ai passé une excellente semaine. J’avais beaucoup d’énergie à donner, et je me suis bien organisé pour y parvenir, sans stress. Tout en ne travaillant que 3 jours. J’ai aussi réparé mon clavier. Et changé d’âge. Et volé dans le ciel.

Ce qui s’est passé

détour.studio
J’ai été contacté pour animer une “initiation au codage” pour le Cycle Supérieur du Numérique. On s’en parle davantage avec l’équipe pédagogique la semaine qui vient.
Editadapt est tombé sur mon livre Node.js en écrivant des scripts Node. Leur besoin serait de les emmener sur le web, et d’apprendre comment faire au passage. L’occasion de tester une relation de travail avec Audrey. Ça commencerait en juillet.
Je me pose la question d’embaucher en alternance suite à une discussion avec Sandra. Mais je ne peux pas l’embaucher, avec le statut de salarié-entrepreneur. C’est à la CAE de le faire. Ça pose tout un tas de questions, dont les réponses vont bientôt pointer le bout de leur nez.
J’ai jeté un œil à l’API Salesforce. J’ai envie de tester son intégration dans un site Next.js/Nuxt.js, en combinaison avec des données d’un site sous Spip, pour créer un bac à sable… disons que ça serait pour préfigurer une conversation à propos de la refonte du site de Terre de Liens. J’ai bien potassé la documation, et réussi à me frayer un chemin dans l’interface (terriblement) compliquée de Salesforce (mon dieu !).
CartoBio
Cinquantième-troisième semaine sur le projet.
J’ai planché sur la clarification du parcours utilisateur de la saisie du parcellaire par l’usagèr·e. Ça met l’emphase sur l’utilisation d’un outil où serait déjà stocké l’information, avant de proposer une saisie manuelle.
On a causé “finalités et objectifs” de ce prototype. On est peu à connaître l’approche Lean. Avancer par petits pas. Automatiser quand ça devient pénible. Utiliser des supports comme outils d’exploration d’hypothèses — à la manière d’une carte avec un “fog of war”, dans un jeu vidéo. Je me fiche que le prototype actuel soit l’objet final. C’est du code : ça se jette, ça se modifie, ça se transporte ailleurs. Ce qu’on apprend, ce qu’on comprend, c’est là que j’y mets de l’enjeu.
Entretien utilisateur avec un maraîcher. La trame de questions a fonctionné dans la majorité des cas, et j’en suis sorti — du hors-piste — pour aller sur des terrains encore peu explorés : qu’est-ce qui fait qu’on a confiance dans l’outil informatique (pourquoi partager ma donnée si l’incentive n’est pas financière ?) ; si Télépac est le niveau “difficile” de saisie de données géographiques, alors quel serait le niveau “facile” ? Le Géoportail revient souvent dans les réponses. Merci Géoportail !
J’ai codé un micro-truc qui convertit le fichier d’export des parcelles de Télépac au format GeoJSON. J’ai gagné un temps fou grâce à la librairie verrazzano.

Proposition de choix sur la saisie du parcellaire par un·e certifié·e bio (mars 2021).

Classes à 12
Première session facturation avec l’équipe du projet, récemment réactivé.
C’est ma première expérience de “portage” d’un produit numérique de l’État, et c’est volontaire. Je cherche à faire l’expérience du processus de facturation pour mieux me plonger dans le renouvellement du marché.
J’étais épaulé par Juliette, qui m’a bien aidé à des moments où c’était flottant de mon côté.
Résultat : l’équipe est au clair, rassurée sur la visibilité apportée sur la consommation de leur budget. Et le vrai boulot administratif commencera le mois prochain, avec la prise en compte de leurs premières factures.
DataGalaxy
Seconde session de travail.
On s’est focalisé sur des aspects bas niveau : l’accès à l’API interne, les modalités de fonctionnement du stockage de données sur Git. Histoire de comprendre où est-ce que l’application “passe du temps à attendre”.
Plusieurs anomalies ont été constatées, et cette session a ouvert un dialogue quant à leur résolution.
La prochain session sera la restitution des travaux devant l’équipe “décideuse”. Le format utilisé lors d’un audit chez Radio France a plu ; on va s’en inspirer comme trame de livrable.
Ça me fait sourire d’être payé pour faire parler les gens entre eux. Si c’est la valeur que j’apporte, alors…

Des joies

  • J’ai découvert une cachette dans le poulailler… 20 œufs attendaient paisiblement. Ça a été l’occasion de cuisiner ma première fritata !
  • J’ai participé à mon premier enregistrement radio. J’ai aimé l’exercice, même si j’ai trouvé difficile d’entendre mon manque de précision lors de la réécoute. J’ai envie de dire plus, mieux, en moins de temps. Une prochaine fois.
  • J’ai réparé mon clavier en remplaçant les touches défectueuses moi-même. J’ai résolu pour 30€ ce qu’Apple proposait de me facturer 750€. Avec la satisfaction d’avoir appris à effectuer cette réparation.
  • J’ai volé… en parapente. Je pensais avoir une trouille du vide… et c’est en fait la sensation de tomber dans le vide. J’aime la tranquillité de la pratique, sa non-consommation énergétique (après la production de la voile), son côté contemplatif. On a même vu des chamois !
  • Pas mal de premières fois… j’aime en avoir conscience. Savoir que je continue à explorer le monde, découvrir, apprendre et ne pas me reposer sur une vision statique des choses.
  • Deux belles balades, dans la gadoue et sur l’herbe verte, encore gorgée d’une eau de neige fondue.
  • M’offrir du temps pour moi, riche en repos et ébullition d’idées.
  • L’enveloppe signée “38”.
  • Je me sens en vie.

Premier envol en parapente (mars 2021).

Sur les flancs de la Chartreuse… une semaine après (mars 2021).

Des peines

  • La gestion du Covid, faut-il encore le dire/rappeler ?

Vu, lu, regardé, joué

  • Lu Designing calculator apps. J’adore la manière d’analyser et de présenter qu’à Florens.
  • Lu The end of AMP. Des signaux annoncent que la plate-forme propriétaire de contenus “accélérés” de Google disparaitra… et c’est tant mieux, tant son expérience était nuisible.
  • 📚 Terminé de lire “Le langage de la nuit”, d’Ursula le Guin. C’était intéressant, et inégal. Prochaine étape : lire un de ses romans, pour voir vraiment de quoi il en retourne.
  • 📚 Commencé à lire “Be a Man”, de Chris Hemmings. J’ai souffert tellement c’est mal écrit et absolument pas documenté. C’est triste car le fond des propos est carrément cool… mais la forme, décidément, j’ai du mal et me force à tourner les pages.
  • 📺 Regardé XXY. Tout en sensibilité.
  • 📺 Regardé Olla.
  • 📺 Regardé Promising Young Woman. Des portraits de “mecs biens” qui ont des failles, impardonnables. J’ai eu du mal avec la fin, surtout car elle occulte que le sacrifice serait peut-être vain, dans la mesure où la justice peut être clémente avec des violeurs quand il s’agit de préserver leur statut social.
  • 🎧 🎤 Participé à l’enregistrement de, et écouté Les masculinités sur une émission féministe de la vallée de la Drôme.
  • 🎵 Écouté Teenage Birdsong, de Four Tet. Ça me rappelle mes années londoniennes.
  • 🎵 Écouté À Temps, de Lucie Antunes. Je découvre, dans un registre “électro paisible”.